E3 2012, le bilan

E3 2012, le bilan

Dans Reportage, par La Rédac' le 20 juin 2012

Tous les ans, vers le début du mois de juin, c’est le même rituel. Les constructeurs, les studios et la presse se retrouvent pour faire la teuf pendant quelques jours autour d’une passion commune : le jeu vidéo. On suit des conférences qui en profitent pour nous balancer des vidéos et autres images. Certains dévoilent même de nouveaux titres voire, pourquoi pas, de futures consoles. Mais aujourd’hui, la fête est finie, l’E3 a fermé ses portes pour cette année. C’est donc l’occasion pour la rédac’ de GameHope de vous concocter un petit bilan de cette édition 2012 qui oscille entre belles déceptions et grosse baffes dans la face. Si vous étiez dans votre grotte ces derniers jours et que vous n’avez rien vu (on vous accepte avec votre différence), voilà tout ce qu’il faut savoir pour ne pas vous sentir largués lors de vos futures conversations entre gameurs !

Watch Dogs : le jeu que l'on n'attendait pas

S’il y a bien eu un jeu qui a fait sensation, un jeu qui a marqué de son empreinte cet E3, un jeu qui a excité les fantasmes des gamers du monde entier, c’est bien Watch Dogs. On se remet en situation. Après deux conférences moribondes (Microsoft et EA), Ubisoft emballe une présentation bien rythmée et pleine de titres intéressants (Assassin’s Creed III, Rayman Legends, ZombiU…). La fin de la conférence approche et Ubisoft dévoile une vidéo mystérieuse. L’annonce de Watch Dogs entre déjà dans les annales de l’E3. C’est un jeu en monde ouvert où vous interprétez un certain Hayden Pierce, un hacker armé d’un smartphone qui fait passer votre iPhone pour un vulgaire Tatoo. En effet, le bougre évolue dans un Chicago où ct-OS, un système informatique, contrôle la ville. Mais armé de son téléphone spécial, il peut tout hacker dans son environnement : des autres téléphones, aux feux de signalisation en passant par les ponts. A noter que les dommages collatéraux seront pris en compte dans ce jeu. En effet, si vous provoquez un accident, vous pouvez décider de réparer votre erreur et de sauver les personnes dans les voitures accidentées. De plus, un mode multijoueur devrait permettre de faire irruption dans les parties des autres joueurs pour les aider ou les empêcher d’atteindre leur objectif. En plus de proposer un gameplay original, le jeu peut se targuer d’être beau. Tellement beau qu’on se doute que la démo tournait sur un ordinateur de la mort, on attend donc de le voir sur nos chères PS3 et Xbox 360.

Watch dogs

ZombiU, ou comment Ubisoft vend mieux la Wii U que Nintendo

On va croire qu’on est sponsorisé par Ubisoft mais les français ont vraiment volé le show, comme on dit. Même sur le front de la Wii U, leurs propositions de jeux sont bien plus intéressantes que celles de Nintendo. Avec Just Danc… Non, on rigole. On pense évidemment à Rayman Legends et à ZombiU. Ce dernier est évidemment une bonne surprise même si on en avait déjà entendu parler auparavant. Le jeu avait une autre forme et s’appelait Killer Freaks from Outer Space. Mais cette nouvelle mouture du jeu développé par Ubisoft Montpellier a attiré notre attention sur plusieurs points. Bon, ce n’est pas le fait que ce soit un énième jeu de Zombies (quoique ça se passe à Londres et pas aux Etats-Unis, et ça c’est déjà quelque chose de bien), mais bien la manière dont le jeu se sert du Gamepad. Il sert à scanner l’environnement pour trouver quelques items bien pratiques, à organiser son inventaire quand vous récupérez les items susnommés ou bien à crocheter une serrure. Dans les deux derniers cas, la caméra passe à la troisième personne sur la télévision pour que vous puissiez surveiller les environs et éviter d’être surpris par un cadavre ambulant. Bien sûr, il y a du défonçage de crâne avec des armes à feux comme on les aime. Pour viser, cela se passe aussi sur l’écran de la mablette. Avec une ambiance réussie et malgré des combats à mains nues un peu redondants, ce jeu est vraiment à surveiller pour la sortie de la Wii U.

ZombiU

Les moteurs de jeu du futur

Les espoirs de voir les prochaines consoles de Sony et Microsoft étaient annihilés. Mais, alors que la première journée de l’E3 se finissait, Square Enix a décidé de dégainer sa petite surprise. Elle s’appelle Agni’s Philosophy et ce n’est ni plus ni moins qu’une démonstration d’un moteur de jeu sur la prochaine génération de consoles. Il est vrai que la vidéo à un réel goût de cinématique mais, pour prouver leur prouesse, les gars de Square Enix ont fait pause dans la vidéo et ont déplacé la caméra autour de l’action. Une action qui se déroule dans l’univers de Final Fantasy mais qui n’annonce en aucun cas un futur jeu. Le moteur s’appelle donc le Luminous Engine et il est sublime. Les détails sont hallucinants, les jeux de lumières époustouflants et les animations ahurissantes. Bien sûr, comme il ne s’agit que d’une démo, on attend la suite des évènements mais cela augure du très bon pour nos futures consoles.


Agni's Philosophy

Mais ce n’est pas le seul moteur à avoir fait ses premiers pas lors de cet E3. L’Unreal Engine 4 a également été présenté. Une vidéo dans un univers heroic fantasy proche du Seigneur des Anneaux démontre avec brio la beauté de ce nouveau moteur d’Epic Games. Sachant que l’Unreal Engine 3 est utilisé sur moultes productions majeures actuelles (comme Bioshock par exemple), on se dit qu'on va en avoir plein les mirettes avec cette nouvelle mouture. Encore une fois, c’est beau, détaillé et ça nous fait baver. Il y a même une vidéo de démo avec Allan Willard, responsable technique chez Epic Games, qui démontre les capacités au niveau des lumières et des détails de l’Unreal Engine 4.

Unreal Engine 4

Commentaires