Le MMO selon Aeria Games

Le MMO selon Aeria Games

Dans Reportage, par Pattoune le 19 novembre 2012

Aeria Games nous a récemment invité à une présentation de ses principaux jeux, actuels et à venir. Spécialisé dans les jeux massivement multijoueurs, l'intégralité des jeux présentés étaient des free-to-play. Nous vous invitons d'ailleurs à aller jeter un œil sur le FPS Alliance of Valliant Arms, le titre étant disponible depuis un moment en France, via Steam notamment. Quoiqu'il en soit, voici un petit bilan de ce qu'on a vu.

Divina est un MMORPG au design typé manga avant tout destiné à un jeune public, de part son design mignon tout plein. Pour ce qui est du scénario, il se base sur la mythologie nordique, le héros devant restaurer Yggdrasil, l'arbre de vie, pour prévenir la fin du monde. Le titre commence dans un monde dévasté, avant que le joueur ne retourne dans le passé pour sauver le monde. Vu l'aspect visuel choisi, le titre incorporera également des éléments de la culture nippone. Mais rien ne nous a encore été dévoilé sur ce point. Parmi les particularités du titre, on a noté la présence d'un système d'auto-potion. Via une icône située sous nos barres de vie et de mana, on ouvre un menu qui permet de programmer l'utilisation de potions lorsque que votre santé et votre mana passent sous un seuil fixé par vos soin. Voilà qui est bien pratique. Sous ces jauges bien connues des joueurs, on trouve trois cœurs. Ces derniers permettent au joueur d'alterner entre deux classes et de s'adapter plus facilement à tout un panel de situations, lui offrant bien plus de possibilités tactiques. Chaque changement consomme un cœur. Et pour en regagner, il faut remplir une jauge en combattant. Notez que ces changements de classe n'occasionnent aucune pénalité.

Divina

Ravalement de façade

Côté personnalisation, le joueur peut placer ses points d'expérience durement gagnés dans six attributs comme la force, l'endurance, l'agilité, etc... Ce qui, selon Aeria Games, permettra d'éviter que les joueurs se retrouvent avec des clones. Cette feature est aussi appliquée à votre familier. A ceci près que, pour augmenter une statistique, nul besoin de gagner de l'expérience. Il suffit ici de la sélectionner et d'attendre que celle-ci soit upgradée, suite à un "temps d'apprentissage". Là aussi, le joueur peut le faire évoluer comme ça le chante. Pour rendre votre compagnon plus efficace, il vous faudra interagir avec lui via des dialogues, en veillant à aborder des sujets qui lui plaisent, pour augmenter sa jauge de bonheur. Notez également qu'un second familier peut vous suivre. Si vous ne pouvez pas faire évoluer celui-ci, et qu'il ne semble pas participer aux combats, il vous octroie néanmoins des bonus. On peut bien évidemment changer le costume de son avatar, même si, et c'est bien dommage, de nombreux éléments vestimentaires n'apportent aucun bonus. Pour cela, on a la roue divine. Remplaçant le système d'armure auquel on est habitué, celle-ci est divisée en plusieurs morceaux qu'il faudra récupérer. Chaque partie récupérée vous octroie un bonus. Avoir tous les fragments vous permet de bénéficier d'un bonus supplémentaire.

Ravalement de façade

Même dans les mangas on paye des impôts maintenant !

Le titre vous permettra également de gérer votre propre domaine, à partir du moment où on rejoint une guilde. Il permet de produire diverses ressources en construisant les bâtiments correspondants. Ces derniers sont upgradables pour augmenter la production. Ces ressources servent, entre autres, à payer une taxe imposée par le chef de guilde. Les recettes de cet impôt permettent de débloquer divers points sur la carte du monde. L'acquisition de ces derniers permet aux membres de la guilde de bénéficier d'un bonus lorsqu'ils visitent la zone concernée. Il est également possible d'améliorer ce point pour augmenter le bonus précédent, voire de débloquer une version alternative du donjon associé, permettant de gagner plus d'expérience. On nous a également parlé du PvP que l'on n'a malheureusement pas pu voir. Celui-ci devrait se présenter sous la forme d'un mode capture de drapeaux où trois équipes de vingt joueurs s'affrontent. Une bêta fermée sera lancée en France durant la deuxième moitié du mois de novembre. Elle devrait s'ouvrir au public courant décembre.

Même dans les mangas on paye des impôts maintenant !

Commentaires