PS4 : tout ce qu'il faut savoir

Dans Matériel, par Pattoune

28 févr.
2013

Depuis la grosse conférence de Sony qui a eu lieu dans la nuit du 20 au 21 février, on entend beaucoup parler de la PS4. Entre les diverses rumeurs et les déclarations des responsables de la firme, pas mal d'infos et de spéculations circulent sur la toile. On va donc faire un petit bilan de ce qu'on sait. Et on en sait déjà pas mal...

Les specs

Si la star du show en fût également la grande absente, frustrant les fans au passage, on en a quand même appris pas mal sur le plus important : ce qu'elle a dans le ventre. Ainsi, on nous a parlé de l'architecture de la machine, sans toutefois entrer dans les détails. La PS4 aurait donc une architecture se rapprochant de celle des PC de compétition, et cela pour faciliter le travail des développeurs. On retrouve donc :



- CPU x86 d'AMD à 8 coeurs logiques, répondant au doux nom de Jaguar.

- GPU PC boosté (capable d'effectuer 1,84 trillion d'opérations par seconde).

- 8 Go de mémoire vive GDDR5 unifiée.

- Lecteur Blu-ray 6x, non compatible avec les CD.

- Port USB 3.0.

- Sortie HDMI.

- Sortie audio numérique optique et analogique.

- Port Ethernet.

- Wi-Fi 802.11 b/g/n.

- Bluetooth 2.1.

- Un disque dur.

- Compatibilité avec le PS Move.

D'après des spécialistes d'Hardware.fr, le GPU de la PS4 devrait être un dérivé du Pitcairn, utilisé sur les Radeon 7800, cadencé à environ 800 MHz. Pour ce qui est du processeur, il serait cadencé à 1,6 GHz. De plus, les spécialistes du hardware jugent cette configuration cohérente et bien équilibrée. Un bon point pour Sony. Cependant, rien n'est encore fixé dans le marbre, la configuration de la machine pouvant être soumise à des modifications jusqu'au lancement de la production.

Les fonctionnalités

Concernant les capacités de la console, on a là aussi eu pas mal d'infos. Pour commencer, on aura droit à un nouvel OS qui colle davantage aux ambitions sociales et multitâches que le XMB actuel. Pour le reste, on a :



- Un mode veille similaire à ce qu'on a sur PSP et Vita. Il sera possible de reprendre une partie exactement là où on l'a arrêtée après avoir mis la console en veille.

- Une fonction « remote » pour les possesseurs de Vita. Il sera possible de jouer à des jeux PS4 sur la PS Vita via la connexion Wi-Fi. On ne sait pas encore si cette fonctionnalité sera intégrée à la totalité des jeux PS4.

- Une application iOS et Android permettant une utilisation des smartphones et tablettes similaire au SmartGlass de Microsoft.

- Des recommandations personnalisées : la console vous proposera du contenu en fonction de ce que vous consommez habituellement.

- Téléchargements et mises à jour alors que la console est en veille.

- Il sera possible de jouer à un jeu avant d'en avoir terminé le téléchargement.

- Intégration de Facebook, s'il sera vraisemblablement possible de jouer sous son profil Facebook, on attend de voir comment et à quel point le réseau social sera mis à contribution.

- Démos instantanées : il sera possible de jouer aux démos de jeux en cloud gaming via Gaikai.

- Partage de vidéos en live sur Ustream.

- Possibilité de prendre le contrôle du jeu d'un ami (avec son consentement bien sûr) pour l'aider sur un passage où il bloque.

- Il n'y aura pas de rétrocompatibilité hardware. Néanmoins, Sony cherche un moyen qui permettrait aux joueurs de retrouver leurs jeux acquis sur les précédentes générations, ainsi que leurs sauvegardes, sur PS4. Si Gaikai a été évoqué, nous, on a rien contre une application émulant le fonctionnement des anciennes consoles, comme cela se fait déjà sur PC. Ce qui résoudrait le problème pour les PS2 et 3. Pour la PS1, c'est plus compliqué, les jeux étant sur CD.

- Pas de connexion permanente à Internet requise.

- Pas de blocage de l'occasion. Mais Sony étudie encore la question pour savoir quelle politique adopter à ce sujet. On n'est pas à l'abri de voir des pratiques comme le Pass Online se généraliser.

Prix et date de sortie

Si on sait que la console sera disponible pour les fêtes de fin d'année, on n'a en revanche aucune idée des territoires qui seront concernés. Et il est d'ailleurs fort probable que Sony n'en sache encore rien non plus. Et pour ce qui est du prix, on est dans le néant. Cependant, certaines enseignes se laissent aller à la spéculation, proposant des offres de précommande à 399,99 £, soit 463,51 €. Ce qui, tout en restant très en deçà du prix initial de la PS3, reste quand même cher, surtout en ces temps difficiles. Mais il faut garder à l'esprit qu'il s'agit là d'une spéculation, et que divers éléments peuvent faire varier le prix de la machine sur une large fourchette. En effet, Sony pourrait bien proposer deux modèles de PS4, dont un à "petit prix" (les guillemets sont ici très importants). De plus il n'est pas totalement exclu que le constructeur ait recours au système des subventions, si prisé dans le milieu de la téléphonie mobile, pour permettre aux joueurs d'avoir leur console à un tarif préférentiel, moyennant un abonnement équivalent au PlayStation Plus sur une certaine période. Au tarif actuel du service, 4 ans d'abonnement semble être un bon compromis. Mais arrêtons là les supputations, on aura des informations bien plus précises lors de l'E3, en juin.

Commentaires (0)

Aucun commentaire n'a été posté. Soyez le premier à donner votre avis !

Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Je vais m'inscrire de ce pas ! C'est bon, je fais partie de la famille