Memoria

Memoria - PC

Genre : Point & click

Date de sortie : 30 août 2013

Genre
Point & click
Date de sortie
30 août 2013 - France
Développé par
Daedalic Entertainment
Edité par
Deep Silver
Disponible sur
PC
Modes de distribution
Steam
Site officiel
Site officiel
PEGI
 Interdit aux moins de 12 ans

JeuxVideo.fr

Article du 20/09/2013

Après le très réussi Chaînes De Satinav, Daedalic Entertainment poursuit les aventures de Geron l'oiseleur sauveur d'Andergast et de Nuri la fée des bois, transformée en corbeau à la fin de l'épisode. ...
Lire l'article

Gamers.fr

Article du 10/09/2013

Il y a un mois de cela, nous vous proposions de jeter un œil sur notre preview du dernier titre de Daedalic Entertainement, nommé Memoria. Ce point’n’click s’avérait alors prometteur mais non exempt de quelques défauts que l’éditeur nous avait promis de corriger pour la sortie commerciale du jeu. …
Lire l'article

Computer Games France

Article du 10/09/2013

Charmeur, intriguant, à la réalisation encore brouillonne mais aux décors magistralement composés, cette suite aux Chaines de Satinav donne une nouvelle fois du crédit au petit studio qui grimpe, Daedelic. L’histoire, entre Sadja dans le passé, et Geron dans le présent, est onirique et très prenante, entourée d’un système de jeu éprouvé, puisqu’il s’agit d’un point & click très banal. Mais pour une fois, pas de problèmes, c'est maîtrisé.
Lire l'article

Gamekult.com

Article du 30/08/2013

La formule est en cours de raffinement. Daedalic a appris de ses erreurs et parvient à améliorer le fond de sa série médiévale-fantastique en s’abstenant d’inclure dans Memoria un humour bas de gamme superflu. Geron est décidément beaucoup plus supportable éperdu d’amour qu’en grincheux égocentrique. Sadja se charge à sa place de vouloir devenir une super star, mais l’alternance régulière entre les deux protagonistes compense ce petit problème. Du coup, l’envie brutale de distribuer les mandales est extrêmement rare, un beau progrès par rapport à l’épisode précédent. Subsistent encore quelques problèmes d’enrobage comme l’inventaire lourdingue, la qualité fluctuante des doublages ou la disparition des sous-titres français, mais on sent que les Allemands sont sur la bonne voie. La série vient...
Lire l'article