Dossier récap' de l'année

Dossier récap' de l'année

Dans Guide, par La Rédac' le 22 décembre 2018

Mon Top 4 de 2018

Et oui, j'ai eu du mal à faire un Top 5, alors plutôt que de mettre un jeu qui n'a pas été un véritable coup de cœur, autant ne parler que des incontournables. 2018 a vu la sortie de beaucoup de jeux triple A, mais ce n'est malheureusement pas du tout ma tasse de thé. Du coup, exit directement les RDR2 ou God Of War, direction les indés !

4 - RimWorld


Je vous vois venir, RimWorld est en early access depuis longtemps, ça ne devrait pas compter, gnagnagna. Eh bien moi, je ne parle d'un jeu que lorsqu'il est sorti en version 1.0, sinon pourquoi vendre un produit non fini ? Et celui-ci était visiblement déjà fantastique depuis très longtemps, mais je ne l'ai découvert que tardivement, quelques semaines avant sa sortie définitive. Que dire à part qu'il est profondément addictif, beau, poétique, brutal, inspirant... Bref, lancez-vous dans cette aventure solo, et voyez où vous allez. Certes, il y a une fin au jeu (arriver à partir de la planète où vous avez échoué), mais pourquoi faire ? Alors que vous pouvez aller visiter d'autres lieux, bâtir de nouvelles colonies ou tout simplement relancer une partie dans d'autres conditions. Sans parler des centaines de mods développés par une communauté hyperactive, RimWorld est le genre de jeu à ne jamais vraiment désinstaller, car on sait qu'une petite nuit blanche dessus fera toujours plaisir.

3 - Old School Musical



Cocorico 1ère pour ce premier titre français dans mon top. Old School Musical a clairement été le rafraîchissement de l'année. Peu médiatisé, surtout popularisé grâce à quelques streamers, nous avons tout simplement là l'un des meilleurs jeux de rythme jamais sorti. Entre une direction artistique maîtrisée et superbe, des musiques chiptune produites par des guests incroyables et des références permanentes mais amenées avec humour, il est tout simplement impossible de ne pas tomber sous le charme. Même si l'aventure se boucle en une poignée d'heures, il sera évidemment un plaisir ultime que de refaire les 50 musiques en mode Hard pour la gloire. Un mode multijoueur vient agrémenter le tout, mais ne remplacera jamais le fait de montrer la taille de son talent à ses amis en exécutant une track en mode hard devant un parterre de fans bouche bée (en vrai, ils se demandent pourquoi on s’entraîne à ça, mais c'est une autre question, la passion ça ne s'explique pas).

2 - Into the Breach


Est-ce encore nécessaire de présenter Into The Breach ? Deuxième bébé des créateurs de Faster Than Light, ils avaient pour le moins une grosse pression. Et c'est évidemment un sans faute de leur part. Petit bijou de jeu de stratégie où on contrôle trois méchas pour casser la gueule à des aliens, évidemment un rogue-like, évidemment en pixel-art et évidemment avec des musiques de Ben Prunty (qui avait déjà signé la BO de FTL, si ça ne vous suffit pas pour acheter le jeu, je ne sais pas ce qu'il vous faut). Vous l'aurez compris, ITB est un deuxième chef d’œuvre addictif au possible, entre les méchas à débloquer, les combinaisons possibles et le fait de finir à 100%, il n'est pas près d'être désinstallé de mon PC (ou de ma Switch, maintenant qu'il est disponible dessus).

1 - Dead Cells (OK c'est 2017, mais sur Switch c'est 2018)


Presque la même règle que pour RimWorld, Dead Cells était disponible en early access depuis un bon moment sur PC, mais il vient de sortir en version 1.0, et en plus sur Switch au même moment. Je n'apporte pas grand-chose à sa notoriété vu qu'il a gagné le prix du Meilleur Jeu d'Action aux Game Awards 2018 (rien que ça), qu'il y a des subreddits entiers dédiés à ce jeu, aux builds possibles, etc. Mais pour ceux qui ne connaissent pas, c'est un rogue-like action/plate-forme (on pourrait rajouter ''Metroidvania'' vu que certaines zones ne sont accessibles qu'en débloquant certains pouvoirs), où nous incarnons une sorte de condamné à mort qui décide de revenir à la vie (plus ou moins) pour casser la bouche du Roi en personne. Alors, sur le papier, ce n'est pas très compliqué, mais la finesse et la brutalité du jeu font qu'on peut globalement tout le temps mourir en deux ou trois frames, même avec un build supposé parfait pour les boss. Musique aux petits oignons, direction artistique ultra-léchée dans les moindres détails, que ce soit dans les décors de fond, les animations ou les palettes de couleur par niveau, un gameplay ultra-dosé et une difficulté parfaite, Dead Cells fait partie de ces jeux qu'on n'arrive pas à supprimer, tel un Binding of Isaac depuis tant d'années. Il y a fort à parier que les développeurs vont apporter du contenu et de l'équilibrage prochainement vu l'engouement pour leur jeu. Si vous n'aviez qu'un seul jeu à acheter en cette fin d'année, ce serait lui.

Mon flop...


SMP
Super Frustrant Party

Je n'ai pas eu de grande déception cette année, peut-être parce que je n'attendais pas grand-chose. Les deux seules petites déceptions sont Moonlighter et Super Mario Party. Le premier parce que la DA est très mignonne et le gameplay exigeant sans être trop difficile, mais les tâches deviennent vite fastidieuses et on se retrouve avec un jeu de farm plutôt qu'un rogue-like comme on l'espérait... Peut-être que de prochaines mises à jour pourraient rattraper le tir. Pour le deuxième, c'est hélas tout simplement la formule incroyablement lente qui casse tout le fun du jeu lorsque l'on est moins de 4 joueurs sur Super Mario Party. Certes, on peut se contenter du monde mini-jeux et enchaîner nos préférés, mais le fait de devoir regarder jouer en temps réel et minablement les IA pour se voir voler la 1ère place une fois sur deux de manière totalement injuste, ce n'est pas fun. C'est fort dommage, parce que les mini-jeux exploitent bien le potentiel de la console. Ça pourrait être un très bon party-game mais, finalement, on se retrouve face à un best-of de mini-jeux avec un enrobage frustrant alors qu'il avait tout pour réussir, sans parler du online carrément à la ramasse (pour ne pas dire injouable une partie sur deux). Je vais me fâcher avec la rédaction pour ce deuxième avis, mais que voulez-vous, c'est ça le journalisme extrême.

Mes attentes pour 2019


Among Trees
Franchement, vous n'avez pas hâte d'y être ?
Celui que j'attends le plus pour cette année 2019 est sans aucun doute Among Trees, dévoilé lors des Game Awards. Visiblement, il s'agira d'un Stardew Valley mais avec une DA en 3D qui fait palpiter mon petit cœur tout mou. Couleurs pastel, faune toute mignonne et construction, je mise un SMIC moins 100€ que je vais y passer quelques nuits blanches à m'émerveiller.


TLC
Et lui il n'est pas tout mignon ?

Deuxième grosse attente : The Last Campfire, annoncé également très récemment. Il va s'agir d'un jeu d'action/aventure, et encore une fois une musique et une DA à tomber. Les quelques vidéos in-game laissent présager qu'on ne s'ennuiera pas devant la beauté des décors et des animations. J'ai extrêmement hâte de pouvoir y jouer, vu la poésie qui se dégage des premières images.


TBOI
Vous avez vraiment cru que j'allais vous laisser repartir sans vous parler de Isaac ?

Binding of Isaac : Repentance, une dernière extension officielle (encore, me direz-vous, vu que AfterBirth + devait être la dernière). Elle inclura le mod Antibirth sorti il y a environ deux ans et très intéressant, mais évidemment pas seulement : des dizaines de nouveaux objets, le mod peaufiné par les équipes officielles du jeu, des nouveaux boss... Bref, encore plus de foire à la saucisse avec des items débiles et des combos imbattables. Tout du moins je l'espère, parce qu'après tant d'années dessus, on ne cherche plus tant la difficulté que les synergies improbables pour des runs de 5h. Je ne serai évidemment pas déçu, et en attendant je retourner jouer au jeu de plateau The Four Souls dans mon salon avec mes amis imaginaires.

Commentaires