Le Top de la Rédaction, cru 2017

Le Top de la Rédaction, cru 2017

Dans Guide, par La rédac' le 07 décembre 2017

Comme tous les ans à la même période, il est temps pour nous de faire le bilan d'une année riche en jeux vidéo de plus ou moins bonne qualité, et de partager avec vous nos titres préférés, histoire que vous sachiez vers où vous tourner à Noël. Parce qu'on est comme ça chez GameHope : généreux. Voici donc les top 5 d'une partie de la rédaction.

1 - Persona 5



Qui l'eût cru ? Un bon vieux JRPG qui vient sauver cette génération de la déchéance et l'ennui. Et avec du tour par tour qui plus est ! Alors que tout semblait perdu, que cette hérésie de Final Fantasy XV m'avait fait revendre jeu et console en hurlant "TOUS POURRIS", me voilà, en avril dernier, une FAT PS3 entre les mains et mes cernes sur Persona 5, oeuvre qui a piqué mon petit cœur de babtou fragile. Des mois plus tard, sa bande-son continue de hanter mes journées, son sublime artbook trône sur le bureau et l'acquisition du steelbook de la version PS4 inonde mon historique de recherche (parce que oui, j'ai fini par racheter une console). C'est donc ça l'amour. Un portefeuille vide.

Persona 5

2 - Yakuza 0



BOY si j'ai pas lâché une larmichette quand le rideau est tombé ! Quelle aventure. Quelle histoire. QUELS HOMMES, bordel ! Fan de la saga dès la première heure, je ne saurais trop vous conseiller de vous jeter dessus si les péripéties de Kiryu et Goro vous sont inconnues. A l'instar de votre petit doigt, il y a de grandes chances que vous n'en ressortiez pas indemne, tout comme votre vie sociale, qui perdra entre 60 et 80 heures facile si vous comptez goutter tout ce que le jeu a à offrir. C'est fat, violent, émouvant, drôle, fou, mais surtout, c'est pour les VRAIS GARS. 

Yakuza Zero

3 - NieR Automata



Alors celui-là, il y a de grandes chances qu'il finisse ex-aequo avec son compatriote Persona 5 d'ici quelques semaines. L'histoire, c'est que je n'ai pas pu complètement le finir en France, et maintenant que je suis installé 6000 km plus loin, je compte bien terminer cette affaire laissée en suspens. Mais Mon Dieu Jésus Marie Joseph. Voilà un jeu qui est venu au monde avec un but, une vision, celle d'un créateur, et qui n'est pas là parce qu'un calendrier fiscal l'exige (coucou Assassin's Creed). Yoko Taro, génie dans la vie civile, nous gratifie d'une pépite comme on n'en fait plus, avec Platinum Games à la réalisation, et une bande-son tout bonnement incroyable. De la bombe, on te dit. 

NieR Automata

4 - Final Fantasy XII : The Zodiac Age



Doit-on encore présenter Final Fantasy XII ? Je ne crois pas. Alors oui, c'est peut-être un peu de la triche de balancer un jeu avec une décennie au compteur, mais voilà comment qu'on fait un remaster, Messieurs Dames. Toujours aussi charmant visuellement (et ça, on le doit à une sublime DA qui a su résister à l'épreuve du temps), cette édition Zodiac Age apporte des musiques entièrement réorchestrées à faire hérisser les poils du hérisson bleu, une feature "avance rapide" qui sert parfaitement un gameplay toujours aussi novateur (éternel cœur sur toi, système de gambit), des spécialisations de jobs, sans compter les milliards d'améliorations et les dizaines (voire centaines) d'heures de jeu, vraiment, que demander de plus ? Meilleur que FFXV, mon frère. 

Final Fantasy XII : The Zodiac Age

5 - Splatoon 2



J'te fume avec mon encre. Voilà une phrase que notre Booba national aurait pu utiliser. Pourtant, on parle ici de Splatoon 2 et de son monde débordant de calamars aux sévères troubles de la gâchette. Carton pour Nintendo, le titre est un réel plaisir à jouer et séduit petits comme grands, en plus de proposer une pléthore de contenus additionnels gratuitement (oui, c'est toujours possible en 2017). Grosse bouffée d'air frais pour les habitués des sempiternels COD et BF, Splatoon 2 est à essayer absolument pour retrouver son âme d'enfant (et repeindre ce put*** de bout de map qui ne l'est pas).

Splatoon 2

Mentions honorables

The Legend of Zelda : Breath of The Wild : Un titre que j'aurai parfaitement pu le mettre dans le top. De sa découverte, ahurissante de mystère il ne m'en reste qu'un léger goût amer, sûrement dû au fait d'y avoir peu joué à sa sortie, avant de vraiment m'y mettre des mois plus tard, après avoir mangé spoiler sur spoiler. Mais c'est peut-être la formule open world qui commence à m'ennuyer.
Uncharted : The Lost Legacy : Du pop-corn. Ni plus ni moins que le blockbuster estival. Les deux nouvelles têtes d'affiche font plus que plaisir, et la qualité d'écriture de Naughty Dog frappe encore. Pour moins de 40 balles, c'était clairement plus que sympa.

Uncharted : The Lost Legacy

Mes attentes pour 2018

Yakuza 6 : Je pourrais faire une liste longue comme le bras, avec des titres comme Red Dead Redemption 2 ou que sais-je, mais la vérité vraie, c'est que je n'attends qu'une chose concrète de l'année prochaine : le clap de fin sur les aventures de Kiryu Kazuma. Et j'en chiale déjà. 


Commentaires